"Eat happy"

Qu'est-ce que c'est?

L'accompagnement "Eat happy" a pour but de vous rendre plus conscient des pensées, des sentiments et des sensations de faim, de rassasiement et de satiété, pendant et après les repas.  

 

Il permet une réconciliation profonde avec sa manière de manger et propose une vraie solution pour sortir de la culpabilité, enfin se sentir à nouveau libre et sortir définitivement des régimes.  Il permet alors de faire des choix plus conscients et orientés.

 

Ce programme se base sur les principes de :

 

  • la nutrithérapie
  • l'alimentation intuitive (mindful eating)
  • la restriction cognitive

En pratique

Le programme se déroule en  12 séances (à raison d'une séance tous les 10 jours). 

 

Lors de chacune de nos rencontres :

  • je vous questionne sur les difficultés que vous rencontrez, sur ce que vous apprenez,...
  • je vous invite à prendre conscience de votre corps, à porter attention à votre façon de manger, à explorer vos sensations de faim, de satiété, à distinguer la  faim émotionnelle de la faim physique,...
  • je vous apprends les principes de base de la chrono-nutrition et de la nutrithérapie,
  • je vous propose de mettre en place de nouvelles habitudes,...

 Cette pratique est accessible à tout le monde et est particulièrement adaptée aux personnes :

  • qui s'inquiètent de leurs habitudes alimentaires et ont une image négative de leur corps,
  • qui se culpabilisent de leur comportement alimentaire et ne parviennent pas à le modifier,
  • en pré ou post-chirurgie bariatrique

Possibilité de consultation via skype

Témoignages

"Ce programme n’est pas une approche classique de diététique.  Ici, c’est autour de notre relation avec la nourriture et de nos sensations corporelles que s’articule ce programme : peu de chiffres et beaucoup de ressenti!  Par contre, le programme demande un engagement personnel assez important ainsi que du temps au quotidien (1 heure chaque jour).  C’est au travers de la recherche du bien-être et non au travers de la privation que l’on se réapproprie son corps.  Merci Catherine!" (LD)

 

"Bonjour Catherine, 

Je viens de lire ton article sur les fêtes et il est, effectivement, très parlant.  Surtout, pour moi, aujourd’hui. 

Comme chaque fois, après mon rendez-vous, j’ai eu l’occasion de discuter avec mon compagnon.

Les effets furent étonnants. Dès les premiers mots, sont apparues une colère, une tristesse et une frustration que je n’avais pas ressenties et/ou exprimées chez toi.  Au cours de la conversation, mon compagnon a évoqué l’idée que, peut-être, mon travail à tes côtés avait atteint ses limites. Qu’au niveau alimentaire, on avait fait un beau parcours (lui comme moi d’ailleurs) et qu’on ne pourrait aller plus loin.

Mais justement, je l’ai pleinement ressenti à ce moment-là : « Au contraire, c’est maintenant que tout commence ! » 

Oui, au niveau alimentaire, j’ai été capable de mettre en place pas mal de changements et d’améliorations. Mais c’était la partie facile.

Car c’est au niveau des « représentations mentales » que ça bloque. 

 

Pour faire bref (car la discussion a été longue), je suis ressortie de cette papote avec une belle énergie d’efforts, de volonté d’action et de concentration. Ce ne sera pas évident car je suis une championne de la procrastination voire de l’abandon mais je ressens que, même si je peux déjà être fière du chemin parcouru, c’est maintenant que les choses doivent s’enclencher."

 

La restriction cognitive : qu'est-ce que c'est?

Celle-ci se définit comme une intention de contrôler mentalement son alimentation dans le but de maigrir ou de ne pas grossir.  Cela peut prendre la forme de régimes très protocolaires (Weight watchers, Dukan, Cohen, Montignac…) ou de règles plus informelles (manger moins gras, moins sucrés, ne pas mélanger certains aliments entre eux, ne pas manger entre les repas, ne pas sauter de repas, ne pas trop manger le soir…).

 

Traiter la restriction cognitive revient à aider à manger selon ses sensations alimentaires, de tout, sans culpabilité.